Les satellites belges vont scanner nos ressources

13/07/2020

ScanWorld compte bien faire ce que son nom indique: observer régulièrement la terre, et plus précisément ses ressources naturelles. Au nom de l'agriculture, de la pêche ou des projets de lutte contre la pollution.

L'entreprise belge Spacebel, spécialisée dans le secteur spatial et les systèmes d’ingénierie, et la Société régionale d'investissement de Wallonie (SRIW), créent conjointement une société travaillant sur une constellation de satellites dits hyperspectraux ayant pour objectif d’observer les ressources naturelles de la terre. Ce nouveau projet s'appelle ScanWorld. L'objectif est que d'ici 3 ans et demi, cinq à dix satellites d'observation avancés, équipés des  caméras nouvelle génération, fournissent un grand nombre d’images de bandes spectrales, à une altitude de 600 km en orbite autour de notre planète, un peu comme un scanner d’imagerie médicale. La gestion agricole et forestière, ainsi que la lutte contre la pollution, bénéficieraient ainsi de cette technologie.

Guerric de Crombrugghe, responsable du projet ScanWorld explique "Nos données seront utilisables pour des applications comme des alertes sécheresse, des maladies de la végétation, des problèmes d’irrigation. Avec l’hyperspectral et une revisite très courte, on voit des informations invisibles à l’œil humain avant que le fermier ne puisse les voir".

ScanWorld deviendra le propriétaire et le gestionnaire de la constellation et des images, et sera également chargé de leur commercialisation.