La Belgique s’implique dans une nouvelle mission vers Mars

12/06/2018

L'agence spatiale américaine Nasa a lancé le mois dernier la sonde InSight vers Mars. Un des objectifs est d’observer l'activité sismique de la planète rouge afin de percer le mystère de la formation des planètes telluriques dont la nôtre.

L'engin baptisé Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport (InSight) a été propulsé par une fusée Atlas V  au départ de la base américaine de Vandenberg en Californie le 5 mai dernier. La sonde devra parcourir quelques 485 millions de kilomètres pour se poser sur le sol martien le 26 novembre 2018. Ce sera alors le premier appareil de la Nasa à se poser sur Mars depuis le véhicule Curiosity en 2012.

InSight pourra alors récolter des données par le biais de trois instruments: un sismomètre, un dispositif permettant de localiser avec précision la sonde, Mars oscillant sur son axe de rotation, et un capteur de flux de chaleur capable de s'insérer trois à cinq mètres dans le sous-sol martien.

L’Observatoire royal de Belgique participera à l’analyse des données émanant de signaux radios échangés entre la Terre et la sonde afin de traquer les variations de rotation de la planète, qui reflètent à leur tour la structure de son intérieur. Nous saurons alors comment se compose le noyau de la planète Mars. Et savoir pour commencer s’il est solide ou liquide ?

Ces analyses  seront conduites par le Pr. Véronique Dehant de l’Observatoire royal de Belgique grâce à un financement de la Politique scientifique fédérale belge (Belspo) avec l’aide du programme PRODEX de l’ESA (Agence spatiale européenne).