Promenade méditative à Villers-la-Ville

30/07/2020

Du milieu du XIIe à la fin du XVIIIe siècle, c’était un lieu de réflexion pour une centaine de moines et au moins trois fois plus de frères convers. Aujourd'hui, vous et moi aurons l'occasion de nous reconnecter avec nous-mêmes sur le sentier de méditation.

En 1146, le chevalier Gauthier de Marbais et sa mère Judith invitent les moines cisterciens de l'abbaye de Clairvaux en France à venir fonder une nouvelle abbaye sur leurs terres à Villers-la-Ville, entre Wavre et Charleroi. Les partisans et les adversaires se sont alternés au cours des siècles. La Révolution française de 1789 annonça sa fin définitive et l'abbaye laissa rapidement la place à de célèbres ruines romanes et gothiques et devint l'un des plus grands ensembles archéologiques de Belgique.

Jusqu'au jour où Anne Burette, historienne de l'art et employée à  l'abbaye, a eu la brillante idée de de construire  un sentier de méditation. Il  s'étend du lieu-dit la Léproserie, au pied de la colline, jusqu'à la chapelle Saint-Bernard,  qui se trouve presque  au sommet. Alors que les ruines de l'abbaye font appel à la spiritualité, le sentier de 200 m de long vous encourage à penser à vous-même, au monde qui vous entoure, à vous détendre et à partager un bout du chemin de la vie avec les autres. Les huit panneaux - un pour chacun des huit thèmes -  comporte une question et un exercice d'accompagnement  qui vous aident sur le sentier. Les thèmes sont : ne pas juger, la patience, l'esprit du débutant, la confiance, l'acceptation, la gratitude, la générosité et la bienveillance.

Purifié et détendu, vous quittez Villers-la-Ville ...

Walking meditation in Villers-la-Ville