Arlon, antique certes mais aussi médiévale

19/08/2021

Arlon partage avec Tournai et Tongres le privilège de faire partie du trio des plus anciennes villes de Belgique. A ce titre, l’antique cité d’Orolaunum et sa région a été le théâtre de nombreuses découvertes, vestiges de son lointain passé.

Comme en témoigne son musée archéologique, renommé pour sa section gallo-romaine, en particulier la collection de sculptures funéraires, qui est l'une des plus importantes d'Europe. C’est donc avec enthousiasme que les archéologues ont mis au jour des vestiges médiévaux.

 

L’aventure débute avec des travaux d’aménagement de l’espace Léopold, qui ont mené à la découverte de vestiges d’un grand bastion médiéval dont les plus anciens remonteraient au XIVe siècle. D’après Denis Henrotay, archéologue au Service Public de Wallonie, il s’agit de fortifications postérieures à 1550. Ces constructions avaient été réalisées pour renforcer les installations du Moyen Âge devenues obsolètes.

 

Ces découvertes viennent à point nommé pour donner un coup de pouce à la «Maison du patrimoine médiéval» qui pourrait voir le jour à Arlon. Il s’agit d’un projet de partenariat plurinational.  Il prévoit, entre autres, la mise en place de circuits touristiques transfrontaliers reliant les autres sites partenaires. Une occasion de découvrir les perles médiévales de la France, du Grand-Duché, de la Belgique et éventuellement de l’Allemagne.