Saviez-vous qu’il existe un shampoing à base de bière ?

04/11/2019

Où ailleurs qu'en Belgique pourrait-on développer un shampoing à base d'un fleuron de notre gastronomie: la bière ?  Ce n’est ni une blague d'ivrogne, ni le résultat d'une expérience bizarre, mais un produit aux qualités scientifiquement prouvées.

Pendant des siècles, les abbayes ont brassé de la bière pour leur propre usage, mais aujourd'hui, des brasseurs laïcs ont repris le métier sous licence. Cependant, les abbayes trappistes perpétuent la tradition en Belgique. Et que dire des Trappistines de l'abbaye Notre-Dame de Nazareth, créée en 1950 à Brecht,  près d’Anvers, qui depuis 1964 produisent toutes sortes de savons et fournissent ainsi les écoles, les hôpitaux et les institutions religieuses ? Petit à petit, la gamme s’est étendue, du savon à récurer au savon de toilette, elles sont passées au savon à la glycérine, au  bain moussant  et au shampoing, le tout sous la marque TRAPP. Et maintenant, 55 ans plus tard, le petit dernier de la gamme sort enfin : le shampoing pour les cheveux « à la  trappiste ».

Une Westmalle double de 10% est en fait ajoutée au shampooing existant, ce qui est suffisant pour donner à la coiffure un volume naturel et faire briller les cheveux magnifiquement. Le cuir chevelu en bénéficiera également. Les ingénieurs industriels en chimie et biochimie de l’Institut Meurice à Bruxelles le confirment. Le nouveau produit est évidemment conforme à la législation complexe et stricte en la matière et a obtenu le label de qualité français Monastic, une garantie pour les produits authentiques d'une communauté monastique.