La Belgique, numéro 2 européen pour les essais cliniques

27/05/2019

En Belgique, 1.500 essais cliniques sont en cours pour tester de nouveaux médicaments. Seul le Danemark nous précède.

Par rapport à 2017, le nombre de demandes d'essais cliniques a augmenté de 9 % en 2018. Notre pays jouit d'une excellente réputation dans ce domaine, grâce à l'expertise de nos scientifiques et de nos hôpitaux. Cette bonne réputation s'étend bien au-delà de nos frontières nationales, de sorte que de nombreuses sociétés pharmaceutiques internationales choisissent de venir tester leurs médicaments en Belgique. Notre régime fiscal favorable à la recherche clinique explique également notre position de leader. Les scientifiques et les techniciens de laboratoire n'ont pas à payer de retenue à la source sur leur salaire et l'impôt des sociétés sur le revenu de leurs propres innovations est moins élevé. Les études dites de phase 1, dans lesquelles l'innocuité et l'efficacité d'un médicament sont testées sur un petit groupe de patients ou de personnes en bonne santé, obtiennent un score élevé grâce  à la mise en œuvre rapide, facile et gratuite.

80 % des essais cliniques sont réalisés pour le compte du secteur pharmaceutique, qui a investi environ 3,6 milliards d'euros en recherche et développement en 2018. Les 20 % restants ont lieu dans le monde universitaire. La Belgique est surtout connue pour la qualité de sa recherche sur le cancer. Pas moins de 19 % de tous les essais cliniques de médicaments anticancéreux dans l'Union européenne ont lieu dans notre pays.