Un regard inédit sur Jakob Smits

14 mars 2024 - 29 septembre 2024
Mol-Sluis

Jusqu'au 29 septembre 2024, l'exposition Pronkkamers Frisse blik op Jakob Smits est présentée à Mol-Sluis dans l'ancien presbytère, désormais musée Jakob Smits récemment restauré. Des collaborateurs du musée présentent dans huit salles différentes leurs œuvres préférées de l'artiste chaque fois sur un thème spécifique de la vie du peintre.

Fils d'un décorateur, Jakob Smits naît à Rotterdam en 1855. Après des études académiques à Rotterdam, Bruxelles, Munich, Vienne et Rome, il abandonne la décoration et s'installe à Mol, dans le hameau d'Achterbos, en 1888. C'est là qu'il épouse sa seconde femme, Malvina. À partir de 1897, il commence à obtenir des médailles d'or pour ses aquarelles. Il peint également de nombreux portraits. Malvina meurt en 1899. En 1901, il se marie pour la troisième fois et organise sa première exposition individuelle. Sa situation financière s'améliore à partir de ce moment. Pendant la Première Guerre mondiale, il se consacre principalement à l'action sociale. Sur le plan artistique, les dernières années de sa vie sont les plus fructueuses pour le peintre et graveur Jakob Smits. Il meurt en 1928.

Entre à peu près 1880 et 1914, un groupe important de peintres réalistes ou impressionnistes belges et étrangers se sont établis à Mol et dans les environs pour peindre les paysages et les intérieurs de la Campine. C'est ce que l'on a appelé l'école de Mol. À la fois symboliste et pré‑expressionniste, Smits était en contact étroit avec la plupart d'entre eux. Ses œuvres sont exposées à Mol, Ostende, Bruges, Deurle, Anvers, Charleroi, Rotterdam ou encore Paris.

Vous pouvez aussi visiter sa maison et son atelier au numéro 126 à Mol-Achterbos.