Opensource.Brussels veut récupérer les eaux souterraines sur les chantiers

30/06/2021

La construction circulaire signifie, entre autres, que les eaux souterraines, relativement propres, pompées sur les chantiers de construction ne seront plus rejetées directement dans le système d'égouts, mais réutilisées à toutes sortes de fins. Opensource.Brussels travaille sur ce noble projet de durabilité.

Lors des travaux liés à une nouvelle construction, le niveau de la nappe phréatique est invariablement abaissé. L'eau souterraine pompée est traditionnellement amenée à s'écouler dans le système d'égouts sans être réutilisée. Cependant, les ressources précieuses de notre planète méritent une approche plus rationnelle, c'est pourquoi la Région de Bruxelles-Capitale fait résolument le choix de lutter contre le gaspillage d'eau. Son projet Opensource.Brussels pompera 360 m³ d'eau par jour pendant cinq mois dans le quartier de Laeken. C'est à peu près la quantité que 3.600 Bruxellois consomment chaque jour. Attention : l'eau récupérée n'est pas potable, mais elle convient au nettoyage des rues ou à l'arrosage des plantations des parcs, par exemple.

 

Empêcher que la précieuse eau potable ne soit utilisée à mauvais escient est un choix judicieux à suivre dans la stratégie que la Région de Bruxelles-Capitale prône pour intégrer l'économie circulaire dans le secteur de la construction et ainsi rendre notre terre un peu plus vivable.